Category: Beauté et soin

L’histoire de Monoï : le produit de soin pour la peau et les cheveux

L’huile de Monoï a vu le jour dans les îles de la Polynésie française. C’est un produit de beauté végétal et ancestral utilisé depuis 2 000 ans. On l’obtient grâce à un mélange d’huile de coco et de fleurs de Tiaré. C’est une huile mondialement connue pour ses vertus cosmétiques indéniables et multiples. Elle peut s’utiliser non seulement pour hydrater et masser le corps, mais en plus pour réparer les cheveux desséchés et abîmés. Si vous ne savez encore rien sur cette fameuse huile parfumée, voici son histoire.

Qui a découvert le Monoï ?

L’utilisation de l’huile bronzante et hydratante de Monoï par les Tahitiens remonte à l’Antiquité. Selon l’histoire, Dumont d’Urville fut le premier étranger à faire la découverte des fleurs de Tiaré et à les rapporter en Europe en 1824. C’était un grand explorateur français et à la fois un officier de marine. Au cours d’un voyage à but scientifique, il a vogué à travers les eaux du Pacifique (à Tahiti et Tuamotu plus exactement) et s’est laissé vite envouter par le parfum exotique des fleurs de Tiaré. Avec comme mission de rapporter des plantes au pays, il a ramené un peu plus de 3 000 espèces végétales, y compris l’emblématique fleur de Tiaré. Néanmoins, il n’a jamais parlé d’une quelconque huile de monoï.

D’autre part, le Capitaine James Cook a parlé de Monoï en 1769 dans un de ces récits à savoir « The journals of Captain Cook on his voyages discovery ». James Cool était à la fois géographe, scientifique, ethnographe et navigateur. Dans son fameux journal, il a décrit les coutumes polynésiennes et a mentionné le 13 juillet 1769 : « l’huile avec laquelle ils enduisent leurs têtes, Monoï comme ils l’appellent, faite avec de l’huile de noix de coco dans laquelle des herbes ou des fleurs douces sont infusées… ». Aussi, il a indiqué le parfum rance dégagé par les cheveux tahitiens.

QUID de l’histoire de Monoï à Tahiti ?

Autrefois, le Monoï était uniquement destiné aux nobles de l’île, nommées les « Arii ». Au départ, les Polynésiens l’utilisaient pour embaumer les morts. Ce n’est que des années plus tard qu’ils ont découvert les bienfaits de ce produit sur le corps, mais également sur le plan médicinal. En effet, il s’est avéré que le Monoï permettait de se purifier de toutes les éventuelles impuretés au cours d’une cérémonie. Mais encore, il était capable de chasser les mauvais esprits. En tout cas, ses utilisations n’ont pas cessé d’évoluer au fil des années. Mais ceci étant, sa technique de fabrication est restée la même qu’aujourd’hui.

Aux multiples usages, l’huile de Monoï servait pour masser le corps des nouveau-nés. Selon les traditions, cela permettait de stimuler la croissance du bébé et à la fois préparer son leur épiderme aux agressions (soleil, sel, vent, etc.). C’est un produit qui fait partie de la culture tahitienne et revêt une connotation sacrée pour la population polynésienne. En ce sens, par le biais d’un massage, une relation fusionnelle se crée entre la mère et le bébé qui va durer toute la vie.

Au vu de tous les bienfaits du Monoï, cette huile s’est vue décrocher une renommée mondiale. Désormais, sa production s’effectue à grande échelle afin de répondre aux besoins de tout le monde. Toutefois, parce que la fleur de Tiaré pousse uniquement sur les sols polynésiens, les artisans locaux restent ses principaux fabricants. Par la suite, 90% de la production d’huiles de monoï est vendue aux quatre coins du globe ce qui rapporte des millions d’euros par an à ses fabricants.

 

L’huile de Tamanu et son pouvoir cicatrisant

L’huile de Tamanu est un ingrédient naturel utilisé depuis longtemps en Polynésie et en Asie du sud-est pour le soin des cheveux et de la peau. On lui prête également des vertus thérapeutiques. Cette huile essentielle possède en effet des propriétés cicatrisantes.

Le Tamanu ou Calophyllum inophyllum est un arbre pérenne et tropical qui pousse le long des côtes marines en Polynésie française. Le spécimen occupe une place importante dans la médecine traditionnelle de la région – ses feuilles et son écorce notamment. Le Tamanu est aussi un arbre fruitier qui produit des noix. Ces derniers servent par ailleurs dans la fabrication de l’huile de Tamanu. Les noix mûres du Calophyllum inophyllum sont d’abord séchées au soleil pendant un à deux mois. Ce processus permet la biosynthèse et l’accumulation d’huile au sein des fruits. Les noix séchées sont décortiquées et soumises à une pression mécanique à froid pour donner une huile visqueuse jaunâtre ou verdâtre. La substance obtenue possède un fort arôme spécifique de type noix. Cette huile brute passe par un filtrage pour obtenir l’huile de Tamanu.

L’huile de Calophyllum inophyllum possède des propriétés qui aident à hydrater la peau. Parce que celle-ci est riche en acides gras, l’huile retient l’humidité en agissant comme une barrière. Des chercheurs ont également découvert que cet ingrédient naturel contient du calophyllolide – un élément connu pour ses propriétés anti-inflammatoires – et du delta-tocotriénol – une forme de vitamine E. Le produit est également riche en  antioxydants.

Le pouvoir cicatrisant de l’huile de Tamanu

L’usage de l’huile de Tamanu ne se limite pas au traitement de peau sèche ou autre trouble cutané. Le produit favoriserait également la cicatrisation et la réparation des plaies. L’application d’une huile riche en antioxydants peut en effet aider à soigner les lésions cutanées. Toutefois, les recherches scientifiques appuyant cette thèse restent rares. Dans une étude datant de 2015, des chercheurs ont étudié différentes compositions d’huiles tropicales – dont certaines contenaient de l’huile de Tamanu – pour voir si celles-ci pouvaient agir sur les cellules. Cette étude devait permettre d’établir un traitement pour les vergetures. Les tests en laboratoire ont fourni la preuve que l’huile peut avoir des propriétés pour stimuler la prolifération des cellules cutanées. Le produit peut aussi favoriser la production de collagène et le processus cicatrisation des plaies.

Une autre série de tests a comparé des échantillons d’huile de Calophyllum inophyllum provenant de 5 zones géographiques différentes. Cette expérimentation a conforté l’application traditionnelle de cette huile essentielle pour la cicatrisation des plaies – en particulier pour les lésions infectées.

L’huile de Tamanu pour réduire les marques de cicatrices

Les huiles essentielles peuvent aider à réduire l’apparence des cicatrices. Celles-ci agissent en régénérant les cellules cutanées de la peau endommagée. Certaines huiles possèdent des propriétés cicatrisantes, ce qui peut empêcher la formation de tissu cicatriciel. À noter que l’huile de Tamanu fait partie de cette sélection. Cet ingrédient naturel polynésien est riche en vitamine E. Pour rappel, cet élément peut prévenir la formation de cicatrice en aidant la peau à retenir l’humidité. Le processus s’accompagne d’une augmentation de la production de collagène. Les égratignures et autres blessures ne sont pas les seuls incidents à pouvoir laisser des cicatrices sur la peau. Des troubles cutanés comme l’acné et les irritations sont également à prendre en considération. Dans les cas les plus graves, les boutons d’acné laissent des marques en mesure de radicalement changer l’apparence de la peau. L’huile de Calophyllum inophyllum fait partie des solutions à envisager pour remédier au problème. À noter que cette huile essentielle polynésienne permet d’apaiser les irritations et les démangeaisons. Son usage est ainsi conseillé pour le traitement des boutons et de l’eczéma.

Nu Skin passe en revue les tendances du maquillage en France au cours des 20 dernières années

La France est un pays connu pour sa haute couture. Les tendances du maquillage, de l’habillement et de la coiffure qui commencent en France se répandent rapidement dans le monde entier. Les styles de maquillage en France ont progressivement changé d’année en année. Même au cours des 20 dernières années, nous avons vu des changements majeurs dans la façon dont les femmes françaises portent leur maquillage.

De l’eye-liner lourd des années 1990 aux tendances minimalistes du maquillage des années 2010, NuSkin France passe en revue les tendances du maquillage en France de 1999 à 2019.

Tendances du maquillage en 1999

Les années 1990 ont été une période expérimentale pour le maquillage. Les Françaises ont essayé le fard à paupières coloré, l’eyeliner lourd, et les sourcils fins. Le mouvement féministe étant fort, les femmes ont décidé de prendre la mode en main et d’oser davantage leur maquillage.

Visage : La peau rayonnante était à la mode à la fin des années 1990. L’eau micellaire, qui hydrate et nettoie la peau, a fait son entrée dans le courant dominant en France à cette époque. Les femmes ont commencé à utiliser l’eau de nettoyage religieusement afin de maintenir une belle peau. Elles ont utilisé un peu de fard à joues pour éclaircir leurs joues mais, pour la plupart, le correcteur et le fond de teint étaient minimes.

Les yeux : Les Françaises s’acharnent sur l’eye-liner noir et brun foncé vers la fin des années 90. Il était courant d’appliquer un œil simple et légèrement ailé sur une paupière nue. L’eye-liner a fait éclater les yeux, et c’était aussi un regard fort et accrocheur.

Lèvres : Les lèvres en baies faisaient fureur dans les années 1990. Les femmes aimaient l’aspect plus foncé de leurs lèvres, mais elles aimaient aussi la teinte rosée du rouge à lèvres couleur canneberge.

Sourcils : Les sourcils minces étaient populaires au début des années 1990, mais à la fin, les sourcils plus naturels étaient préférés. Les sourcils en 1999 ont exigé peu de soin – juste la plumaison légère.

Tendances du maquillage en 2005

Après le tournant du siècle, le maquillage français est devenu un peu plus flirteur. Les femmes ont embrassé la féminité en portant leurs cheveux courts dans des boucles lâches et en mettant du rouge à lèvres rose. Le maquillage était encore minimal, mais c’était époustouflant.

Visage : Au milieu des années 2000, la tendance était toujours au visage nu. La qualité des traitements de la peau s’est améliorée, tout comme la qualité de la santé de la peau. Une peau hydratée et saine continue d’être importante pour ceux qui veulent obtenir une belle apparence.

Yeux : Les femmes sont tombées sous le charme de l’œil fumé. Elles ont opté pour des couleurs naturelles comme le brun et le gris pour maîtriser ce look séduisant. Cependant, les yeux fumés français n’ont jamais eu trop de maquillage. Les femmes ont gardé l’ombre d’oeil la plupart du temps sur et autour de la paupière plutôt que d’étendre le maquillage jusqu’au front. Elles appliquaient une légère ligne d’ombre à paupières au-dessus de l’œil et ajoutaient une touche de mascara à la fin.

Lèvres : En 2005, les lèvres étaient assez roses. Les femmes ont éclairci les lèvres foncées des années 90 pour une couleur rose rosé plus subtile et plus mignonne. Les lèvres ont servi d’accent à l’ensemble du look, plutôt que de voler la vedette.

Sourcils : L’apparence naturelle qui a commencé à la fin des années 1990 s’est poursuivie dans les années 2000. Les femmes aimaient avoir des sourcils épais, mais propres. Elles les ont façonnés en une arche magnifique.

Tendances du maquillage en 2010

L’économie française a été extrêmement tendue en 2010 et l’industrie de la mode a été touchée. Les femmes ont dépensé moins d’argent pour le maquillage et les vêtements, mais elles ont quand même continué à avoir l’air étonnantes. Elles ont mis du rouge à lèvres rouge, ont ébouriffé leurs serrures et sont sortis dans le monde prêts à faire face à tout ce qui leur était jeté dessus.

Visage : En 2010, les femmes appliqueraient un peu de correcteur léger ou un tout petit peu de fond de teint en poudre, puis s’arrêteraient là. Elles ont gardé leur visage presque entièrement nu. De temps en temps, elles ajoutaient un soupçon de fard à joues. Elles ont passé leur temps à prendre soin de leur peau en faisant des masques facial hebdomadaires et en appliquant un hydratant quotidien.

Yeux : Les yeux fumés ont continué en 2010, mais le regard s’est un peu adouci. Les femmes appliquaient une ligne plus claire d’eye-liner au-dessus de l’œil et plus d’ombre à paupières autour de l’œil. Elles utilisaient un fard à paupières qui mettait en évidence la lumière directement sous le sourcil, et des couleurs foncées autour des yeux pour les faire ressortir. Les cils épais sont également devenus plus populaires pendant cette période, grâce à la montée des faux cils.

Lèvres : Les lèvres rouges classiques ont fait un retour en 2010. Les femmes aimaient à quel point elles se sentaient féroces avec des lèvres rouge vif, et elles ont bercé le regard jour et nuit. Tout le monde voulait des lèvres pulpeuses et lisses.

Sourcils : Les femmes ont commencé à passer plus de temps à perfectionner leur front à cette époque. Elles les ont façonnés en sourcils épais et puissants avec une arche flatteuse.

Tendances du maquillage en 2015

Avec la montée en puissance des vidéos d’instruction de maquillage sur YouTube, tout le monde a soudain pu maîtriser le look parfait. En France, le mouvement stroboscopique pour le maquillage du visage est devenu populaire au milieu des années 2010. Pourtant, les femmes réduisaient au minimum leur application de maquillage. Soit elles passaient plus de temps à maquiller leurs yeux, soit elles mettaient un rouge à lèvres audacieux – mais jamais les deux en même temps.

Visage : Tandis que les Américaines étaient partout dans le mouvement de contournage, les Françaises ont opté pour le stroboscope. Elles utilisaient des surligneurs pour mettre en valeur les points saillants du visage qui captent la lumière. Les femmes utilisaient du fond de teint pour uniformiser la peau, mais pas au point que les gens puissent voir le maquillage. YouTubers a commencé à utiliser et à réviser des produits techniques comme le NuSkin France AgeLoc LumiSpa, et les femmes ont acheté ces produits pour prendre soin de leur peau.

Yeux : Une simple ligne d’eye-liner et des cils épais sont tout ce dont une Française a besoin. Le milieu des années 2010 s’est éloigné de l’ombre à paupières et s’est orienté vers la simplicité.

Lèvres : Pour conserver le look minimaliste de 2015, les lèvres nues étaient à la mode. Les femmes voulaient toujours que leurs lèvres aient l’air hydratées, alors elles ont choisi d’appliquer du rouge à lèvres hydratant ou des crayons à lèvres de couleurs neutres. Si elles voulaient minimiser les yeux et mettre en valeur les lèvres, elles choisiraient une couleur rouge classique.

Sourcils : Les sourcils épais et brossés ont été préférés en 2015. Pour finir le sourcil parfaitement surligné, les femmes ont appliqué un surligneur crémeux juste sous les sourcils. Ensuite, elles brossaient légèrement le surligneur et leurs sourcils ensemble pour créer un sourcil sale et éclatant.

Tendances du maquillage en 2019

L’objectif de toute Parisienne est d’obtenir un look sans effort. Elles veulent que leur peau ait l’air jeune et brillante, et elles veulent que leur maquillage ait l’air si naturel que personne ne peut dire si elles en portent. En France, les femmes font ce qu’elles peuvent pour mettre en valeur leurs traits naturels avec un peu de maquillage.

Visage : Le look français parfait commence par une peau saine et vibrante. Pour préparer leur peau, elles la nettoient à l’eau micellaire, utilisent un traitement sous les yeux, puis appliquent un hydratant, tel que l’Hydratant Cell Renewal Rosy Tone de L’Oréal Paris. Elles appliquent une petite quantité de correcteur ou de fond de teint avant d’utiliser un surligneur sur leurs pommettes, leurs sourcils et leur nez. Quel que soit le maquillage qu’elles utilisent pour le visage, elles s’assurent qu’il a une certaine protection solaire pour prévenir les rides et les taches solaires. Elles vaporisent un fin brouillard d’eau, tel que l’Élixir de beauté de Caudalie, sur le visage avant de sortir par la porte.

Yeux : Le mascara et l’eye-liner léger sont indispensables tous les jours, mais certaines femmes choisissent un œil de chat pour un regard plus nerveux. Si elles sortent en ville, les femmes peuvent avoir un regard fumeux dramatique.

Lèvres : Les lèvres rouges sont typiquement françaises. Avec un maquillage aussi neutre sur le visage et les yeux, les lèvres sont le seul endroit où les femmes aiment briller. Elles choisissent un rouge à lèvres rouge vif dans un ton mat, comme Le Rouge Crayon de Chanel.

Sourcils : Les femmes aiment leurs sourcils naturels, alors elles arrachent un minimum de poils. Elles brossent alors leurs sourcils vers le haut et sur le côté pour trouver la courbe naturelle de leurs sourcils. Elles les remplissent d’un crayon, d’une teinte pour les yeux ou d’une ombre à paupières pour conserver un aspect plein et brossé.